Qu'est-ce qu'un actuateur de turbo et à quoi sert-il ?

Qu'est-ce qu'un actuateur de turbo et à quoi sert-il ?

Le moteur d’une voiture est composé d’énormément de pièces dont il est difficile de se souvenir de chacune d’elles. Et parmi ces pièces, il y a l’actuateur de turbo sur lequel nous allons nous focaliser dans cet article. Qu’est-ce qu’un actuateur turbo ? Comment fonctionne-t-il ? Et surtout, à quoi sert-il ? C’est autant de questions auxquelles nous allons répondre dans cet article, mais avant, voyons déjà ce que c’est que le turbo.

Le rôle de l’actuateur de turbo

Le compresseur turbo permet en effet de suralimenter le moteur et donc d’augmenter sa puissance. Cependant, au ralenti et en reprise, trop d’air dans les cylindres peut provoquer une instabilité et un manque de puissance. Voilà pourquoi le turbo n’entre en action qu’à certains régimes et ne tourne pas en permanence. De plus, il faut également limiter la quantité d’air à envoyer dans les cylindres pour éviter la casse du moteur. C’est là que l’actuateur trouve son importance.

L’actuateur de turbo joue le rôle de régulateur. Il régule la vitesse de rotation du turbo et l’arrête quand c’est nécessaire. Pour ce faire, l’actuateur gère soit une vanne de décharge de gaz d’échappement soit des pales réglables à l’intérieur du turbo.

Pour les modèles concernés par la vanne (valve de dérivation ou encore soupape de décharge), l’actuateur fonctionne comme suite : lorsqu’il n’est pas nécessaire d’activer le turbo, l’actuateur laisse passer le gaz d’échappement par une vanne sans passer par la conduite du turbo. Ce dernier restera ainsi au repos. Et lorsqu’il est nécessaire d’activer la suralimentation, l’actuateur referme la vanne, ce qui oblige le gaz d’échappement à passer par le turbo et entraîne la rotation de celui-ci.

Pour les modèles disposant de pales réglables qu’on trouve sur les turbos à géométrie variable, l’actuateur fonctionne comme suite : sur un turbo à géométrie variable, pour régler la vitesse de rotation de celui-ci, l’actuateur gère en effet la position des pales intégrées. Plus les pales sont ouvertes, moins le gaz d’échappement entraîne les ailettes de la turbine. Et plus les pales sont fermées, plus le turbo est entraîné et plus le moteur est suralimenté.

Selon les experts, les turbos à géométrie variable sont plus performants que les modèles à valve de dérivation (vanne). Ainsi, ces premiers sont de plus en plus courants sur les derniers modèles de véhicules.

Les différents types d’actuateurs de turbo

S’il existe différents types de système de suralimentation et de turbocompresseur, il existe également trois types d’actuateurs turbo bien distincts : l’actuateur pneumatique, l’actuateur électronique et l’actuateur hybride.

Actuateur de turbo mécanique (pneumatique)

L’actuateur de turbo pneumatique, comme son appellation l’indique, fonctionne mécaniquement par pression d’air. Ce modèle d’actuateur dispose d’une membrane commandée par la pression d’air dans le circuit d’admission. Ainsi, quand une certaine pression est atteinte dans le circuit (pression occasionnée par la compression du turbo), l’actuateur s’active et réduit la vitesse de rotation du turbocompresseur. C’est ainsi qu’il est capable de réguler la puissance du turbo en fonction du besoin du moteur.

Actuateur de turbo électronique

Aujourd’hui, on trouve de plus en plus d’actuateurs de turbo électronique. Contrairement à l’actuateur pneumatique, celui-ci n’est pas commandé mécaniquement, mais plutôt par des signaux électroniques envoyés par le calculateur. Le calculateur est lui-même connecté au reste du moteur et informé en temps réel de la pression dans le circuit d’admission. Il se base donc sur le même principe que l’actuateur turbo pneumatique, sauf qu’il est commandé électroniquement.

Actuateur de turbo hybride

Il existe également des actuateurs de turbo hybride. Ce dernier modèle dispose bien d’un système de commande pneumatique, mais il dispose en plus d’un système de commande électronique. Plus fiable, ce dernier modèle est le plus utilisé.

Voilà tout ce que vous devez savoir sur l’actuateur de turbo. Vous savez maintenant comment cette pièce fonctionne, pourquoi est-elle nécessaire dans le bon fonctionnement du moteur et quels sont les différents modèles existants.

Le turbo : définition et principe de fonctionnement

Le turbo ou turbocompresseur est un système permettant de booster la quantité d’air aspiré par le moteur d‘une voiture thermique. Le compresseur turbo (ou turbocompresseur) est un système de suralimentation. Et le turbocompresseur tel qu’on le connaît aujourd’hui est loin d’être le premier système de suralimentation. 

Historique

Louis Renault était le premier instigateur connu du tout premier système de suralimentation. C’était en 1902 et à l’époque, le système permettait en effet d’augmenter considérablement le volume d’air envoyé dans les cylindres des moteurs thermiques, ce qui a pour effet d’augmenter sa puissance. Louis Renault l'utilisait dans le sport automobile, mais le système ne se basait pas sur le système des turbocompresseurs qu’on connaît aujourd’hui. Le brevet du turbocompresseur n’a été délivré qu’en 1905. Un brevet concédé à Alfred Büchi, un ingénieur suisse de renom.

Les différents systèmes de suralimentation

Avant l’avènement du turbocompresseur tel qu’on le connaît aujourd’hui, il y avait donc déjà un système de suralimentation, celui inventé par Louis Renault. Il s‘agissait d’un système de suralimentation mécanique qui était entraîné par l’arbre à cames et qui permettait ainsi de compresser l’air envoyé dans les cylindres.

Le turbo ou turbo compresseur arrivera plus tard. Jugé plus efficace, plus performant et n'imposant aucune charge supplémentaire au moteur, le turbo a détrôné les systèmes de suralimentation mécanique qu’on ne voit pratiquement plus d’ailleurs actuellement.

Fonctionnement du turbocompresseur

Le fonctionnement du turbocompresseur est très simple. S’il n’oppose aucune charge au moteur, c’est parce qu’il tire l’énergie nécessaire à son fonctionnement du gaz d’échappement. Ainsi, le turbocompresseur est directement placé sur la sortie des gaz d’échappement juste après le collecteur. Le gaz d’échappement passe ainsi par la conduite du turbocompresseur avant de passer par le catalyseur et ressortir par le pot d’échappement.

En passant par le turbo, le gaz d’échappement entraîne des ailettes, ce qui provoque la rotation de l’axe du turbo. Ce mouvement de rotation est ensuite retransmis vers le circuit d’aspiration d’air qui dispose aussi d’ailettes. Par conséquent, le turbo aspire plus d’air et envoie de l’air compressé dans les cylindres du moteur. Le moteur est ainsi suralimenté ce qui augmentera considérablement sa puissance.

  • Prix les plus bas
    Prix les plus bas

    Les turbos sont en moyenne 34% moins cher qu’ailleurs.

  • Garanties
    Garanties

    Tous nos produits sont certifiés et garantis

  • 3X, 4X sans frais
    3X, 4X sans frais

    Profitez du paiement en plusieurs fois pour ne pas attendre

  • Livraison
    Livraison

    Nous expédions votre pièce en 24 - 48h !